Gartner consacre une étude au marché européen des licences logicielles d’occasion

Etude Gartner 2021

Ecrit par Habibou M'Baye

Avant de fonder Softcorner en 2014, il débute sa carrière en tant que responsable Lean Manufacturing dans l'industrie automobile. Il est ensuite Directeur de comptes chez le leader européen du BPO, en charge du développement commercial et des stratégies d'approche du marché pour un portefeuille de clients B2B.

mars 4, 2021

Le cabinet Gartner a publié début janvier 2021 une étude sur comment réduire les coûts et créer des flux de trésorerie avec le marché européen des licences logicielles secondaires[1]. Le rapport est établi sur la base d’un constat : la nécessité pour les entreprises d’optimiser leurs coûts afin de pallier les conséquences de la crise sanitaire de 2020. Voici les trois idées clés à retenir.

 

1/ Un cadre juridique encadré et contrôlé

Gartner ne manque pas de rappeler le cadre juridique qui s’applique à ce marché et de présenter les obligations légales de chacune des parties prenantes. Ainsi, votre prestataire devra s’acquitter d’un certain nombre de contrôles en amont afin de vérifier l’éligibilité des licences proposées et d’assurer la sécurité des transactions.

 « […] Ne laissez pas les éditeurs vous décourager de faire appel au marché des licences logicielles de seconde main. Rappelez-leur que vous cherchez la meilleure valeur possible et que vous maîtrisez parfaitement la gestion de vos droits logiciels. »

 

2/ Une alternative incontournable pour réduire vos coûts

Le marché logiciel subit un double mouvement : d’un côté, les entreprises affichent de forts besoins, notamment concernant les solutions de collaboration, et de l’autre, les tarifs appliqués par les éditeurs n’ont jamais été aussi élevés. Le marché secondaire représente ainsi une alternative légale et multi-éditeur au marché officiel.

 « L’achat de licences d’occasion constitue une alternative moins coûteuse aux licences perpétuelles. […] La différence de prix devient encore plus importante dans le cas d’anciennes versions (avec une politique de support adaptée à vos besoins). »

 

3/ Une alternative pour générer un bénéfice

Point intéressant dans cette étude : Gartner met également bien en avant l’intérêt de revendre ses licences inutilisées sur le marché secondaire. Un processus bien encadré qui permet de récupérer de l’argent et de stopper les dépenses inutiles.

 « Vous générerez des flux de trésorerie, mais vous pouvez également réduire vos coûts de maintenance […] jusqu’à 50 %. Vous pouvez également utiliser les bénéfices engendrés par ces ventes pour financer votre transition vers le modèle d’abonnement ou le cloud. »

 

Téléchargez l’étude Gartner

 


 

[1] Titre original de l’étude Gartner : Cut Costs and Create Cash Flow With the European Secondary Software License Market

Vous aimeriez peut être…